Tout chef d’entreprise est obligé de convaincre un partenaire, une banque ou un investisseur de financer son projet. Peu de projets n’ont besoin d’aucune intervention externe pour se développer.

Toutefois, il est souvent difficile de convaincre une institution financière, une société de crédit ou un investisseur de contribuer au financement d’un projet. Plusieurs conditions sont nécessaires :

  • Avoir un fichier et un plan de financement complets et bien exécutés ;
  • Avoir une présentation claire et adéquate (pitch, business plan, …) ;
  • Adressez-vous aux bons partenaires et adaptez son allocution ;
  • Compter sur une équipe convaincante ;
  • Soumettez votre candidature en temps opportun.

Soumettre un dossier complet, explicite et bien motivé augmente considérablement vos chances d’obtenir votre financement professionnel, votre crédit bancaire ou vos capitaux propres. Bien entendu, la qualité du projet est cruciale. La présentation d’un projet rentable, robuste et mesurant les risques constitue un important facteur de succès.

Dans cet article, nous expliquons ce qui devrait être dans une demande de financement professionnelle et donnons quelques conseils pour augmenter vos chances d’obtenir votre financement.

COMMENT PRÉPARER UN FICHIER DE DEMANDE D’AIDE FINANCIÈRE ?

Il y a deux grands types de financement :

  • Financer un projet de démarrage, de développement ou de prise en charge d’une entreprise,
  •  et les projets pour financer un investissement spécifique.

Le contenu des deux catégories diffère beaucoup. Pour mettre au point le dossier de demande de financement, la première étape est de remplir un dossier avec un certain nombre d’informations et de joindre des documents supplémentaires. Lorsqu’il s’agit d’un projet de création ou de développement, la Commission s’efforce de le décrire aussi précisément et succinctement que possible.

Comment définir son projet ?

La demande de projet doit conférer de la crédibilité à l’entrepreneur et démontrer la viabilité du projet. Cela rassure les institutions prêteuses ou l’agence prêteuse pour ce qui est de la capacité de rembourser le prêt.

Le projet doit être présenté de manière claire, précise et conviviale. L’idéal est de s’en remettre à une étude de marché sérieuse, à une stratégie claire et à des prévisions exhaustives. La plupart du temps, ces éléments font partie du business plan.

Ainsi, pour lui donner toutes les chances, le document doit être clair, précis et écrit dans un style soigné. En plus d’une étude de marché détaillée et d’une présentation du projet, le document d’investissement doit présenter un plan d’activités qui décrit :

  • L’activité de la société ;
  • Prestations de services (produits et/ou services);
  • La stratégie de développement (segmentation, ciblage, positionnement, méthode de distribution, canaux de distribution, communication, …) ;
  • Les ressources humaines (compétence, expérience, savoir-faire, recrutement, dotation en personnel, …) ;
  • Organisation juridique (forme juridique, montant et répartition du capital, répartition du capital, représentation légale, …) ;
  • Les prévisions financières, notamment le bilan prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel, l’état de financement, le plan de trésorerie, l’état des investissements et l’analyse financière.

Comment créer un dossier ?

La plupart du temps, les porteurs de projets réalisent eux-mêmes leur business plan. Cette option permet de maîtriser l’ensemble du sujet, d’avancer à leur propre rythme et de limiter les coûts. Cependant, il peut être intéressant d’être accompagné d’un professionnel qui peut intervenir et amener :

  • Une marche arrière et une garantie sur certains éléments techniques. Il est possible d’utiliser un site en ligne pour les études de marché et un expert-comptable pour les prévisions ;
  • Une bonne organisation du plan d’affaires (quelques sites proposent des modèles de plan d’affaires, …);
  • Un accompagnement pour paramétrer l’intégralité du dossier de demande de prêt et faciliter la négociation des meilleures conditions. Les leaders peuvent trouver du financement de plusieurs façons.

Pensez à utiliser des données réalistes, anticiper certains événements imprévus : anticiper des retards de paiement de plusieurs semaines, impayés, rupture de contrat, …

La demande de projet doit aussi expliquer pourquoi vous présentez une demande de financement. Elle doit également indiquer les conditions de placement envisagées (montant du prêt, mensualités attendues, nature du crédit…). 

LES DOCUMENTS REQUIS POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE D’AIDE FINANCIÈRE

Lorsqu’on sollicite un financement professionnel auprès d’une institution bancaire, celle-ci lui demande de lui fournir un plan de financement. Dans le plus grand nombre de cas, la banque demande à l’entreprise de remplir un fichier personnalisé contenant les éléments financiers nécessaires à l’évaluation de la demande.

Ces éléments doivent être soigneusement complétés. Elles permettent une homogénéisation des applications facilitant leur évaluation. Le fichier consiste en plusieurs parties :

  • Présentation du projet en partie. Vous pouvez utiliser ou vous baser sur votre résumé ou votre présentation.
  • Description de l’opération ;
  • Les caractéristiques de l’activité ;
  • Renseignements d’ordre juridique. Plus particulièrement, vous devrez donner :
  • La dénomination de l’entreprise ou du projet ;
  • Les statuts de l’entreprise ;
  • Les éléments qui permettent d’identifier la société (forme juridique, capital social, adresse du siège social, lieu d’opération (si différent du siège social), date de création, RCS, nom du responsable, …
  • La distribution des droits entre les actionnaires ;
  • Le certificat d’assurance, ect.
  • Renseignements supplémentaires pour améliorer l’évaluation :
  • Le CV de l’équipe de gestion (nom, prénom, formation, compétences, expérience professionnelle, passe-temps, etc.) ;
  • Une copie d’une pièce d’identité en cours de validité et une preuve de résidence inférieure à trois mois ;
  • Un avis fiscal ;
  • Divers documents (cautions, contributions de fonds, facture pro forma, contrat de mariage, …).

DOCUMENTS SUPPLÉMENTAIRES À JOINDRE À VOTRE TROUSSE DE DEMANDE D’AIDE FINANCIÈRE PROFESSIONNELLE

Demande de financement pour le développement ou l’acquisition d’une entreprise.

La demande de crédit ou de financement pour un projet nécessite l’élaboration d’un dossier de financement et l’appui d’un plan d’affaires.

Pourquoi exiger un business plan ?

Tel qu’il a été mentionné précédemment, le plan d’affaires est un document clé qui présente tous les aspects d’un projet. En plus de permettre à l’éventuel bailleur de fonds d’étudier l’ensemble du projet (le concept, le marché, le modèle économique, l’équipe et bien évidemment sa partie financière et sa rentabilité prévisionnelle) le plan d’affaires rend possible l’évaluation de la qualité de l’équipe fondatrice.

Ces travaux de synthèse et de présentation sont le reflet de la qualité du ou des chefs de projet. Cela demande de travailler à chacune des étapes du projet, d’élaborer et présenter une stratégie souvent fondée sur les études de marché, d’établir un modèle économique et faire des prévisions financières. La demande de financement n’étant souvent que l’étape qui suit la constitution du business plan et qui précède le lancement concret du projet.

Ainsi, imposer de joindre le business plan à la demande de financement permet aux banques et aux établissements de crédit de s’assure que chacun des aspects du projet a été travaillé correctement. Que le rendu final est homogène et que les promoteurs du projet ont la volonté et les ressources pour le réaliser et le rembourser.

De quelle manière les demandes de financement sont-elles évaluées ?

Lors de l’analyse du projet, la banque accordera une attention particulière aux indicateurs financiers qui indiquent la rentabilité du projet. Il analysera plus particulièrement :

  • Le montant de la contribution personnelle des associés (contribution en capital, en nature et compte courant) ;
  • L’EBITDA (ou excédent brut d’exploitation), le taux d’endettement et la capacité d’autofinancement que génère le projet ;
  • Le nombre total d’investissements prévus ;
  • Le niveau de garantie prévu dans le projet.

Pour obtenir une entente de financement, y compris un prêt commercial, il faut respecter certains critères comme le pourcentage de l’apport personnel qui doit généralement être supérieur à 35%, la capacité d’emprunt personnelle, le ratio d’endettement, …

Assurez-vous de respecter tous les critères avant de préparer votre demande d’aide financière. Rappelez-vous également de mentionner les aides de pole emplois (maintien des ARE, ARCE, ACRE, … ) et tout ce qui pourra apporter de la crédibilité à votre projet (subvention Nacre, concours, subventions, …).

La demande de financement d’un investissement en particulier

La demande de financement peut concerner un investissement spécifique tel que l’acquisition d’équipements professionnels (machine-outil, véhicule, extension, …). Il n’est donc pas nécessaire de réaliser un plan d’affaires mais vous serez souvent invité à fournir un tableau d’investissement.

Si celle-ci est importante (achat d’un immeuble, fonds de commerce, …) le business plan sera nécessaire.

Voici les principaux documents dont vous aurez besoin pour remplir votre demande de financement :

  • L’extrait Kbis de l’entreprise lorsque celui-ci existe ;
  • L’estimation de la propriété à acheter,
  • Vos états financiers annuels (bilan, état des résultats et annexes pour les trois derniers exercices). Si l’entreprise n’est pas encore constituée, une prévision financière certifiée par un expert-comptable.
  • Et un exemplaire de vos états financiers annuels (généralement les trois derniers).

QUAND SOUMETTRE VOTRE DEMANDE DE FINANCEMENT ?

La recherche de financement au bon moment permet de l’obtenir plus facilement. Le moment propice est une combinaison du moment idéal pour le projet et celui d’un partenaire bancaire.

Le moment propice au projet

En tant que créateur ou entrepreneur, nous avons souvent le réflexe de déclencher notre demande d’aide financière un peu plus tôt. Aussi bien pour les banques que pour les investisseurs, le financement constitue un risque. Plus la société met en place un modèle d’affaires viable, plus le risque est faible.

Quand l’activité est durable, en attendant on arrive souvent à faire évoluer le modèle qui confirme l’existence et la rentabilité du modèle. Si tel n’est pas le cas, on évite de s’engager dans un risque financier qu’on devra assumer à un moment donné.

Dans les cas où l’activité n’est pas durable, il est indispensable de prendre le temps de mesurer les risques et de s’assurer que la décision est la bonne afin de ne pas aggraver une situation déjà complexe.

Le moment propice pour la banque ou l’investisseur

Les investisseurs, comme d’autres entreprises, ont un modèle économique qui les limite en termes de calendrier et de nature client (type d’activité, localisation, taille de l’entreprise, garanties nécessaires, …). Ainsi, l’échange avec eux permet souvent d’identifier les institutions susceptibles de répondre positivement à la demande de financement.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Nos infos par mail ?

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Yko will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.