Appels, SMS, emails… Les tentatives d’escroquerie au compte personnel de formation (CPF) ne cessent de cibler les bénéficiaires. Le portail public invite les Français à être plus vigilants et a entrepris des mesures pour prévenir la poursuite de ces fraudes.

Le déficit des caisses risque d’atteindre 12 millions d’euros. Le Compte personnel de formation (CPF), un dispositif de financement de la formation continue, est victime d’escroqueries depuis ses débuts. Sans les nombreuses alertes et invitations à l’écoute, les individus réussissent à mettre un terme au phénomène.

Pour comprendre, il est nécessaire de retourner au fonctionnement du PCF. N’importe quel employé acquiert un crédit de 500 € par an de travail exploitable. Il sera ainsi en mesure de suivre une formation, droits utilisables tout au long de sa vie professionnelle avec un plafond de 5000 €.

La technique du hameçonnage

Les voleurs emploient plusieurs techniques, notamment l’hameçonnage. Il consiste à  » leurrer les internautes en envoyant de faux messages ou en faisant des appels téléphoniques en prétendant être des tiers de confiance « 

L’objectif ? Posséder des informations personnelles (mots de passe, données bancaires, …). Et puis faire un usage frauduleux de celui-ci, en se faisant passer pour une identité, par exemple.

Il y a aussi de la  » fausse formation, ou pas de véritable contenu éducatif « . Ces formations « sont dirigées auprès de sociétés « suspectes » ou qui s’approprient l’identité de véritables sociétés de formation qui feront régler frauduleusement le montant de la formation financée par le compte CPF de la victime » d’après la plateforme Cybermalveillance.

Evitez ces arnaques

Bien que les approches des fraudeurs diffèrent, les façons de les éviter demeurent les mêmes. Ne donnez jamais votre numéro d’assurance sociale ou votre mot de passe et ne vous laissez pas guider lors de l’activation de votre compte d’entraînement personnel. Un contact direct par téléphone, SMS ou e-mail avec un organisme de formation est déjà suspect.

Il est important de noter que les organisations officielles, comme le ministère du Travail, n’ont pas de contacts directs avec les bénéficiaires du FCP.

 Même s’ils sont parfois très convaincants, les fraudeurs s’informent parfois au préalable de leurs cibles, profitant des fuites de données personnelles provenant des réseaux sociaux LinkedIn ou Facebook.

Lorsque vous choisissez un cours, il est recommandé d’être particulièrement vigilant lors de la navigation dans le vaste catalogue de la plate-forme.

La Caisse des dépôts rembourse

La Caisse des dépôts, qui gère le système CPF, veille à ce que les droits perdus soient ensuite restaurés. Mais vous devez signaler la fraude avant. Une approche fastidieuse et stressante, comme le démontrent certains :  » Heureusement, j’ai réussi à récupérer l’argent. Mais j’ai passé tout mon après-midi à essayer de conclure un marché. Il a fallu que j’appelle l’organisation au moins une centaine de fois. J’ai communiqué avec la police, j’ai écrit à la Caisse des dépôts.  » Je n’ai récupéré mon argent qu’après trois mois « , a déclaré Peggy Breney à France Info. Cette vendeuse de 42 ans avait vu 4300 euros partir en fumée après avoir été victime d’une telle arnaque.

Cybermalveillant fait une série de recommandations à suivre si la fraude s’est produite, y compris le changement immédiat de mot de passe. Elle recommande également de consulter son compte formation. Cela afin de vérifier si l’on a été inscrit à une formation contre notre gré et de conserver les preuves de cette inscription, avant de tout signaler à la plateforme.

Des mesures pour prévenir les fraudes

L’étendue de la fraude a obligé le portail public à répondre. Des mesures sont prises pour prévenir les dommages et les éviter par la suite. Ils sont conçus pour vérifier la qualité des stages et l’application correcte de leurs promesses.

Un « renforcement du contrôle de la qualité des certifications professionnelles » a déclaré France Compétences (l’autorité nationale de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l’apprentissage).

Dès le 1er janvier 2022, tout organisme de formation doit obtenir le certificat de qualité  » Qualiopi « . Il sera alors  » éligible à CPF sur les plateformes Mon dossier de formation « , a averti Mon dossier de formation dans un relevé daté du 15 mars 2021. Le portail public encourage les organisations à présenter immédiatement une demande de certification.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Nos infos par mail ?

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Yko will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.